Mardi 13 Mars 2018 - 08:45

Vingt-trois nageurs de l’équipe de France de natation en eau libre (6 filles, 17 garçons) s’envolent aujourd’hui pour Doha (Qatar), où ils disputeront le samedi 17 mars la première étape du « FINA Marathon World Series 2018 » sur 10 km.

Après les Championnats de France du 5 km Indoor fin janvier (lien vers l'article) et un stage de préparation collectif de quinze jours en Turquie en février, cette première compétition internationale marque officiellement le coup d’envoi de la saison 2018 d’eau libre pour l’équipe de France, à un peu plus de deux mois des championnats de France de Gravelines (31 mai-03 juin) qualificatifs pour l’échéance majeure du calendrier, les championnats d’Europe de Glasgow (08-12 août).

Axel Reymond (KMSP/Stéphane Kempinaire).

L’étape de Doha revêt plusieurs enjeux sur le plan sportif. Elle constitue d’abord un test important pour les nageurs élites qui se confronteront aux plus grands spécialistes mondiaux de la discipline et qui auront à cœur de confirmer aux yeux du monde entier le statut de première nation mondiale acquis par la France en 2017. En l’absence des deux leaders champions du monde en 2017, Aurélie Muller, qui se consacre actuellement à ses études (lien vers l’interview), et Marc-Antoine Olivier, qui préserve son épaule douloureuse, les meilleurs espoirs de succès reposent sur Océane Cassignol (championne du monde avec le relais en 2017) et Lara Grangeon chez les filles, ainsi que sur David Aubry (deux podiums en Coupe du Monde en 2017), Logan Fontaine (lui aussi champion du monde avec le relais l’an dernier) et Axel Reymond (champion du monde en titre sur 25 km, lien vers l'interview) du côté des messieurs.

Lara Grangeon (KMSP/Stéphane Kempinaire).

Pour l’ensemble de la délégation tricolore, Doha est également une étape importante en vue d’une éventuelle qualification pour les compétitions internationales élites et juniors de l’été 2018. Chez les élites dames et messieurs, un « top 16 » validerait le critère de pré-qualification pour les Euro de Glasgow sur 10 km et 5 km. Même principe chez les juniors (nés en 1999 et avant) en cas de classement entre la 24e et la 32e place, selon les catégories d’âge, en vue des championnats d’Europe Juniors (Malte, 13-15 juillet). Parmi ces jeunes nageurs, outre Océane Cassignol et Logan Fontaine, on surveillera notamment les performances de Clément Batté (champion d’Europe Juniors 2017 sur 7,5 km) et de Lisa Pou (3e sur 10 km en 2017).

Logan Fontaine dans les bras de Marc-Antoine Olivier à l'arrivée du 5 km des championnats du monde de Budapest (KMSP/Stéphane Kempinaire).

La délégation élargie de 23 nageurs présente à Doha fera ainsi cohabiter plusieurs générations de nageurs dans le contexte d’une grande compétition internationale. « C’est fondamental que les jeunes puissent apprendre ce qu’est le très haut-niveau en situation auprès des meilleurs nageurs français, en s’identifiant directement à eux », explique Stéphane Lecat, directeur de l’Eau Libre à la FFN. « C’est également vrai pour le staff, dix personnes en tout. Nous aurons l’occasion d’échanger et de mettre en place des stratégies et des protocoles en situation de compétition en vue des grands rendez-vous internationaux. »

Florian Lucas

Le saviez-vous ?

Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07

À lire aussi

http://ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=0p7idtCuhttp://ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=0p7idtCuhttp://ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=1YjPnu5_
Natation Course
http://ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/laura_auger_margaux_chretien.jpg?itok=fOERV4Nhhttp://ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/laura_auger_margaux_chretien.jpg?itok=fOERV4Nhhttp://ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/laura_auger_margaux_chretien.jpg?itok=BQJlK_Dm
Natation artistique
http://ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/banner_swimmer.jpg?itok=JJe6dj8xhttp://ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/banner_swimmer.jpg?itok=JJe6dj8xhttp://ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/banner_swimmer.jpg?itok=MvKcwx7r
Natation Estivale
Partenaires Officiels