Marie Wattel : « Me battre pour un podium » | Fédération Française de Natation
Partager
Jeudi 23 Juin 2022 - 20:00

A la manière de Léon Marchand mardi dernier (21 juin), qui a enchaîné finale du 200 m papillon, puis demi-finale du 200 m 4 nages, Marie Wattel, vice-championne du monde du 100 m papillon (dimanche 19 juin), a disputé en ouverture de soirée la finale du 100 m nage libre (septième en 53’’60) avant de nager les demi-finales du 50 m papillon près d’une heure plus tard (qualifiée pour la finale de demain en 25’’56, sixième temps).

Que retiens-tu de cette soirée marathon ?

Je suis contente parce que l’année dernière, aux championnats d’Europe de Budapest, je n’avais pas réussi à négocier l’enchaînement finale du 100 m crawl et demi-finale du 50 m papillon. Je n’étais pas passée en finale sur cette-dernière course. Ce soir (jeudi 23 juin), je suis satisfaite d’avoir réalisé le doublé.

Quelles seront tes ambitions en finale du 50 m papillon (vendredi 24 juin) ?

J’espère me battre pour un podium, même si le niveau est particulièrement relevé. Je vais surtout essayer de prendre du plaisir et de continuer sur ma lancée.

(KMSP/Stéphane Kempinaire)

Qu’est-ce que tu as changé cette année pour réussir ce doublé ?

J’ai beaucoup travaillé sur mon protocole de compétition pour que tout soit fluide. Ce soir, cela a vraiment bien fonctionné. Je pense aussi que c’est le résultat de mon travail de cette année qui consiste à disputer deux courses au moins dans une demie journée. Ce soir, ça a payé !

Dans quel état de forme es-tu après bientôt une semaine de compétition ?

Je me sens bien, mais j’éprouve un léger manque d’explosivité et d’énergie nerveuse. Mais globalement, je suis en forme. C’est d’ailleurs pour cette raison que je suis un peu déçue de mon chrono sur 100 m nage libre. De manière générale, je finis quand même bien mieux cette compétition que celles disputées cette année. J’ai l’impression de m’être enfin débarrassée de la grosse fatigue qui ne me quittait pas depuis le début de saison. C’est très positif pour la suite !

A Budapest, Adrien Cadot

Le saviez-vous ?

Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade

À lire aussi

Partenaires Officiels