Mélanie Henique : « Onze ans que j’attends ça » | Fédération Française de Natation
Partager
Vendredi 24 Juin 2022 - 19:00

Onze ans après avoir décroché le bronze du 50 m papillon aux championnats du monde de Shanghai (2011), Mélanie Hénique s’en est allée rafler avec autorité et une détermination extraordinaire l’argent de la spécialité aux Mondiaux de Budapest (18-25 juin). La Picarde de 29 ans, qui s’entraîne au CN Marseille sous la houlette de Julien Jacquier, fait une fois encore la démonstration de sa force de caractère ainsi que de son incomparable abnégation. Endeuillée par la perte de son frère en début d’année, la papillonneuse de l’équipe de France n’a jamais renoncé à poursuivre ses rêves de performances et de podiums.

Qu’est-ce qui te viens, là, spontanément ?

C’est fou ! Quelle finale ! Je ne sais pas du tout ce qui s’est passé pendant la course. Je ne voyais absolument rien. Tout ce que je voulais, c’était allumer mon plot et décrocher une médaille. Onze ans que j’attends ça. Onze ans ! Je gagne une marche et je sens que je peux encore progresser et aller plus loin.

(KMSP/Stéphane Kempinaire)

On te sent émue !

Si vous saviez à quel point cela a été dur depuis le mois de février (son frère est décédé en janvier dernier, ndlr). Mais je retiens surtout que j’ai pris beaucoup de plaisir sur cette finale. J’ai tout pris. Les encouragements de tout le monde. On m’a envoyé beaucoup de messages. Je suis très touchée de me sentir aussi soutenue. Je suis reconnaissante de ça. Je galère souvent. Franchement, on ne peut pas dire que la vie m’ait fait des cadeaux, mais je suis là et j’y arrive encore. Je suis vraiment fière de ce que je viens d’accomplir ce soir (vendredi 24 juin). Tellement fière !

(KMSP/Stéphane Kempinaire)

A quoi as-tu pensé en voyant la lumière de ton plot s’allumer ?

Bon, déjà, j’en vois deux ! Je comprends que je n’ai pas gagné. A ce moment, j’entends la Suédoise Sarah Sjöström crier, ce qu’elle ne fait pas trop d’habitude. Je me dis alors que j’ai dû lui faire quand même un peu peur. Ce sont encore des points de marquer. Ça va me donner envie de travailler pour nager plus vite. Moi-aussi j’ai envie de nager sous les 25 secondes un jour. Ce serait incroyable !

(KMSP/Stéphane Kempinaire)

Et quelle est la première image qui te viens lorsque tu comprends que tu viens de décrocher une médaille d’argent mondiale ?

Mon frère. Ma mère également. Et puis, je pense aussi à moi (sourire)... Je pense à tout ce qu’il a fallu entreprendre pour arracher cette deuxième place. Je suis vice-championne du monde. C’est un truc que je n’ai jamais fait. J’ai 29 ans. Je continue. Elle est belle quand même l’histoire. Je vais kiffer maintenant (sourire)

A Budapest, Adrien Cadot

Le saviez-vous ?

Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.

À lire aussi

Partenaires Officiels